Le jeûne, une histoire de mode ?

Le jeûne, une histoire de mode ? On parle de plus en plus du jeûne dans les médias. Est-ce une histoire de mode ou est-il réellement efficace ? On entend tout et n’importe quoi à propos du jeûne. La meilleure façon de se faire une opinion objective est de faire sa propre expérience.

Le jeûne, une histoire de mode ?

Le jeûne, une histoire de mode ?

 

C’est en lisant un article sur le site de Jérémy (clic)   « Dur à avaler », que j’ai eu envie de tester le jeûne de 24 heures.

Je suis gourmande, très gourmande et au niveau poids, j’arrivais à avoir un IMC (clic) (Indice de Masse Corporelle) dans les normes grâce au sport que je pratiquais régulièrement.

Malheureusement, les aléas de la vie m’ont obligés à arrêter le tennis à cause de mes genoux en piteux état. J’ai alors commencé à prendre du poids régulièrement sans m’en rendre vraiment compte, tout en conservant un IMC normal. Il fallait absolument que je me reprenne en main car je ne supportais plus de ne plus être « moi ». Je savais que le surpoids n’était pas bon pour les genoux. J’avais déjà assez de douleurs, il ne fallait pas que j’aggrave la situation. Je ne voulais pas faire de régime car je n’y crois pas une seconde. C’est exaspérant de voir ces publicités qui jurent qu’en un mois, vous pouvez perdre 10 kilos, cela devrait être interdit.

J’ai donc opté pour une alimentation plus saine. Manger de tout, en quantité raisonnable, avec des produits de qualité, en privilégiant les légumes et les fruits bio de saison, les légumineuses, le « fait maison » et en évitant le lait de vache, sans pour autant le supprimer. En ce qui concerne la viande, j’en consomme  peu  en privilégiant la viande de qualité.

Il est important de prendre du plaisir en mangeant : un simple bol de soupe devient un vrai régal lorsque la soupe est cuisinée avec de bons légumes .

Depuis maintenant plus de deux ans, je pratique le jeûne de 24 h, une fois par semaine. Cela consiste à rester 24 heures sans rien manger entre deux repas.

 

Je peux donc vous faire partager ma propre expérience :

Mais tu n’as pas trop faim pendant le jeûne ?  Voici la question qui m’est souvent posée. En réalité, ce qui me manque le plus pendant le jeûne, c’est le petit-déjeuner qui est mon repas préféré. Le matin, ce n’est pas la faim mais surtout l’envie de prendre un bon petit-déjeuner qui me manque ! La sensation de faim survient en général vers 12h30, mais elle dure une trentaine de minutes puis elle disparaît pour revenir en fin de journée. Pour la faire passer, il faut boire beaucoup d’eau. Je bois également quand il fait froid, une boisson chaude spécial jeûne de la marque Jardins de Gaïa (clic).

Le jeûne, une histoire de mode ?

AVANTAGES

  • On se sent mieux
  • Perte de poids
  • Moins d’envie de grignotage
  • Plus vite rassasiée
  • Satisfaction personnelle
  • On apprécie plus ce que l’on mange, on mange plus en conscience.
  • Economie

INCONVÉNIENTS

  • Des habits que l’on ne peut plus mettre
  • Pas d’amélioration sur les douleurs.

J’ai essayé par trois fois de prolonger le jeûne mais cela ne me convient pas. Même si mon record est de 35 heures, je ne cherche plus à dépasser les 24 heures, je sens en effet que cela n’est pas bon pour moi (vertiges, faiblesse et surtout un cœur qui s’emballe). Ces réactions sont dues à un manque de préparation. En effet, pour  pratiquer un jeûne  de plus de 24 heures, il faut le préparer en mangeant moins les semaines précédentes.

Je ne sais combien de temps je continuerai à pratiquer le jeûne de 24 heures qui, pour le moment, me réussit bien.

Mais attention, ce qui est bénéfique pour moi ne le sera peut-être pas pour vous !

3 thoughts on “Le jeûne, une histoire de mode ?

  1. Tu peux faire une jeune sec également, si ton corps est relativement detoxiné ce sera plus simple.
    L’autophagie du corps est plus rapide que le jeune hydrique, ne dépasse pas les 24h, si tu sens trop de pressions dans les reins, attends un peu pour voir si cela diminue , sinon commence à reprendre de l’eau en petite quantité.
    chaque jeune , sec ou hydrique va detoxiner le corps petit à petit, et ce sera de plus en plus facile.
    Certaines étapes sont à transcender, comme ta limite de 35h…le corps passe par une petite mort, en fait ce sont nos croyances qui montre leurs résistances.
    bien sur c’est idéal d’avoir le temps et l’espace de tranquillité pour le faire, aussi peut etre un accompagnement .
    Les gens ayant des graisses (première ressources qui vont etre brûlées), puis muscles, peuvent tenir 40 jours sans problèmes (mais la charge toxique peut l’être un peu) , sans eau on va tenir 7 jours (mais il faut respecter la capacité du corps, en fonction des signes qu’il nous donne).

    Le corps après la phase de detox, va passer en mode regeneration..c a d que des organes et tissus vont être régénérés (on ne sais jamais lesquels vont êtres les premiers)
    Le potentiel est énorme, mais tout le monde le sous estime…Il faut savoir que nous nourrir est très fortement associé au plaisir / émotionnel …donc souvent des ‘vides’ (tout le monde aura remarqué qu’on mange plus quand on manque d’affection, par ex)

Laisser un commentaire