Ficelles Picardes

Les ficelles Picardes sont une spécialité de Picardie. Elle a été inventée à Amiens par  Marcel Lefèvre qui est cuisinier.

Attention, pour les crêpes, vous n’avez pas le droit à l’erreur car la quantité de pâte correspond exactement à la réalisation de trois crêpes et pas une de plus. N’hésitez pas à tripler, voir quadrupler les proportions que vous pourrez facilement congeler. Ces ficelles Picardes peuvent être servies avec une salade verte ou pourquoi pas un peu de riz pour un repas plus complet.

Si vous aimez les crêpes, vous pouvez retrouver deux autres recettes ci-dessous

  • crêpes au maïs de mon enfance (clic)
  • crêpes au sarrasin (clic) 
ficelles picardes
ficelles picardes
ficelles picardes
ficelles picardes

Pour 3 ficelles

Ingrédients des Ficelles Picardes

Pour la pâte à crêpes 

20 g de beurre

40 g de farine T 55

1 œuf

90 g de lait

1 cuillère à café bombée de sucre de canne

1 pincée de sel

Un peu d’huile d’olive ou de beurre pour la cuisson des crêpes

Pour la garniture

110 g d’échalotes (poids des échalotes émincées sans les germes)

270 g de champignons de Paris

2 cuillères à soupe de  crème fraîche de brebis

2 x 15 g de beurre

2 cuillères à soupe d’huile d’olive (clic)

3 belles tranches de jambon blanc

35 g de comté ou d’ emmental râpé

Une pincée de sel

Préparation des Ficelles Picardes

Pâte à crêpes

Faire fondre le beurre à feu doux.

Dans un saladier, verser la farine, faire un puits, ajouter l’œuf  et mélanger à partir du centre.

Ajouter le lait, le sucre, le sel et le beurre fondu légèrement refroidi et mélanger.

Laisser reposer la pâte au réfrigérateur  le temps de préparer la garniture .

Cuisson des crêpes

Déposer dans la poêle un peu d’huile ou de beurre, faire chauffer et quand la poêle est bien chaude, y verser un peu de pâte à crêpes en bougeant la poêle de tel façon que la pâte s’étende finement sur tout le fond. Prolonger la cuisson et retourner la crêpe quand les bords se détachent tout seuls. Prolonger la cuisson sur le deuxième côté quelques instants.

Pour la garniture

Peler,  émincer les échalotes en prenant soin d’enlever les germes.

Dans un faitout, faire cuire les échalotes dans 15 g de beurre et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes en mélangeant de temps en temps.

Dans une poêle, faire revenir les champignons lavés (sans les tremper), émincés dans 15 g de beurre et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes environ (il ne doit plus y avoir de liquide dans la poêle).

Ajouter les échalotes aux champignons, saler légèrement, incorporer une belle cuillère à soupe de crème fraîche de brebis et mélanger.

Montage

Sur chaque crêpe :

Déposer une belle tranche de jambon .

Répartir le mélange champignon échalotes crème fraîche  sur le jambon.

Replier les bords des crêpes et les rouler délicatement.

Déposer les crêpes serrées les unes aux autres dans un plat à four.

Répartir une belle cuillère à soupe de crème fraîche sur les trois crêpes et recouvrir de fromage râpé.

Cuisson

Préchauffer le four à 180 °.

Faire cuire 15 minutes à 180 ° (un peu plus si les crêpes et la garniture sont froides) et prolonger la cuisson cinq minutes en position grill en surveillant.

 

 

 

 

 

crêpes au maïs de mon enfance

Ces crêpes au maïs de mon enfance sont délicieuses.  Mon père faisait ces crêpes au maïs  lorsqu’il invitait du monde le dimanche midi, il les servait avec du lièvre à la cuillère. Elles disparaissaient très vite.  Il aimait beaucoup cuisiner mais seulement pour recevoir, la cuisine de tous les jours n’était pas sa tasse de thé. J’ai réalisé ces crêpes à l’apéritif le jour de Noël, je pensais en avoir trop fait mais tout a disparu.

crêpes au maïs de mon enfance
crêpes au maïs un jardin dans ma cuisine
crêpes au maïs
crêpes au maïs un jardin dans ma cuisine

 

ingrédients des crêpes au maïs de mon enfance

125 g de farine T 65

2 œufs entiers

30 g de beurre

25 cl de lait

1 pincée de sel

1 boîte de maïs de 285 g (clic)

 

Préparation des crêpes au maïs de mon enfance

Dans un saladier, mélanger la farine avec les œufs.

Dans une casserole, faire fondre le beurre et une fois le beurre fondu ajouter le lait pour faire chauffer le tout.

Verser le lait chaud petit à petit sur le mélange farine œufs en fouettant pour éviter les grumeaux.

Saler et ajouter le maïs.

A l’aide d’une louche, prendre un peu de cette pâte et la verser dans une poêle chaude avec un peu de matière grasse (4 à 5 crêpes par poêle).

Laisser cuire une à deux minutes de chaque côté.

 

 

crêpes suzette

Des crêpes suzette délicieusement garnies de crème pâtissière à la vanille et à l’orange plongées dans une sauce caramélisée à l’orange parfumée au grand marnier ou au rhum. Vous pouvez réaliser la pâte à crêpes et la crème pâtissière la veille, cela vous donnera moins de travail le jour J.

crêpes suzette
crêpes suzette
crêpes suzette
crêpes suzette

 

crêpes suzette
crêpes suzette

pour 9 crêpes (24 cm)

Ingrédients des crêpes suzette

Pour les crêpes

50 g de farine T 55

35 g de maïzena

2 sachets de sucre vanillé (16 g) (clic)

25 g d’huile de tournesol

2 œufs

25 cl de lait

25 g de beurre + 30 g  pour la cuisson

2 cuillères à café de grand marnier que vous pouvez remplacer par du rhum

Une cuillère à café de zestes d’orange

 

Pour la  crème pâtissière (320 g)

25 cl  de lait

Une demie gousse de vanille Cook (clic)

3 jaunes d’œufs

50  g de sucre de canne

1 sachet de sucre vanillé Natali (8 g) clic

25 g de Maïzena

Une demie cuillère à café de vanille bourdon liquide

Une cuillère à café de grand marnier ou de rhum

20 g de jus d’orange frais

1 cuillère à café de zeste d’orange

Sirop au grand marnier

50 g de beurre

1 orange

2 cuillères à soupe  de grand marnier ou de rhum

45 g de sucre semoule

Flambage

2 à 3 cuillères à soupe de grand marnier ou de rhum

 

Préparation des crêpes suzette

pâte à crêpes

Faire fondre le beurre.

Dans le bol du robot, verser la farine, la maïzena et le sucre vanillé ; mélanger.

Dans un saladier, fouetter les œufs avec le lait, le beurre fondu, l’huile, l’alcool et les zestes d’orange ; mettre cette préparation petit à petit dans le robot en mélangeant pour obtenir une pâte lisse sans grumeaux.

Laisser reposer la pâte pendant environ 30 minutes.

crème pâtissière

Fendre la demie gousse de vanille en deux pour en retirer les graines à l’aide d’un couteau et mettre le tout (graines + gousse) dans le lait.

Faire bouillir le lait et arrêter la  cuisson quand il bout et laisser infuser la vanille une quinzaine de minutes.

Dans un saladier, mélanger les jaunes d’œufs avec le sucre de canne, le sucre vanillé et la Maïzena à l’aide d’ un fouet sans faire blanchir le tout.

Faire de nouveau bouillir le lait, enlever la gousse, et verser en deux fois le lait sur la préparation précédente et bien mélanger.

Faire bouillir  la préparation (en mélangeant continuellement) dans une casserole  à feu vif pour que la crème s’épaississe (attention ça va assez vite).

Arrêter la  cuisson et ajouter l’alcool, le jus d’orange, le zeste et la vanille bourbon liquide  ; mélanger

Verser la crème dans un saladier et réserver.

 

sirop au grand marnier (juste avant de servir)

Dans une poêle, faire fondre à feu vif le beurre , le sucre, les deux cuillères à soupe d’alcool et le jus d’orange.

 

Montage

Faire  cuire les crêpes  dans une poêle légèrement beurrée et réserver.

Fourrer chaque crêpe de  35 g de crème pâtissière.

Rouler (prend moins de place) ou plier les crêpes (plus jolie).

Déposer les crêpes dans le sirop brûlant qui devient une sorte de  caramel à l’orange , les retourner.

Verser par dessus l’alcool tiède et  flamber le tout avec une allumette devant les invités pour frimer un peu (juste un peu) et en croisant tous les doigts de pieds pour que ça marche.

Astuce

pour bien flamber les crêpes, il faut que l’alcool soit  tiède.