bûche châtaignes chocolat

Cette bûche châtaignes chocolat est à déguster avec modération car elle est assez riche. Vous pouvez la présenter de nombreuses façons différentes (sous forme de grande tarte plus ou moins épaisse, de petites tartes, de bûches individuelles et même sous forme de bonbons de chocolat).

En ce qui concerne le chocolat, vous pouvez aussi utiliser un chocolat à 55 % en fonction de vos goûts.

J’aime la déguster avec un bon café bien chaud ou en accompagnement d’un peu de fromage blanc de brebis.

Vous pouvez cette cette bûche pour les fêtes de  Noël avec la décoration de votre choix, dans  ce cas, pensez à congeler un gros pot de crème de marrons maison et il ne restera plus grand chose à faire le jour J sachant que vous pouvez la faire deux jours avant.

bûche châtaignes chocolat
bûche châtaignes et chocolat
bûche châtaignes chocolat
bûche châtaignes et chocolat

6/10 personnes

Ingrédients de la bûche châtaignes chocolat

500 g de crème de marron maison (clic) 

100 g de beurre demi sel

1 cuillère à soupe de rhum

80 g de chocolat noir à 70 % (clic)

20 g de beurre

Préparation de la bûche châtaignes chocolat

Mélanger les 100 g de beurre fondu à la crème de marrons tiède

Ajouter une cuillère à soupe de rhum

Laisser refroidir la préparation au réfrigérateur au minimum une heure.

Donner la forme que vous voulez à la préparation (vous pouvez filmer le moule ou cercle pour faciliter le démoulage car la crème de marron va avoir tendance à coller au plat).

Faire fondre le chocolat avec les 20 g de beurre au bain marie le plus doucement possible.

Verser le chocolat sur la bûche (ou une autre forme)  posé sur le plat de présentation en l’étalant avec la spatule.

Réaliser des traits sur le chocolat à l’aide d’une fourchette (facultatif).

Laisser figer le chocolat et réserver au frais.

Bonne dégustation

 

 

 

 

 

Le Célia de Monsieur Philippe Conticini

Le Célia de Monsieur Philippe Conticini  est une recette gourmande que j’ai eu envie de réaliser suite à sa vidéo. Le chef a pris un malin plaisir à déguster le Célia en direct où on entendait à merveille son croustillant. Je n’ai pu résister à l’envie de faire cette merveille.

Ce n’est pas une pâte à kouign-amann, ce n’est pas une pâte à brioche mais plutôt une  pâte levée.

Les vidéos de Monsieur Conticini sont très intéressantes car il explique bien les étapes. J’ai essayé au mieux de reproduire sa recette avec mes petites touches personnelles. Je n’ai pas mis de fève tonka car je n’aime pas trop ça mais par contre j’ai ajouté du pralin au mélange sucre farine. Je n »ai utilisé que 100 g de chocolat noir au lieu des 250 g prévus par le chef, ce qui est largement suffisant à mon avis. D’après le chef, il serait judicieux d’ajouter un jaune d’œuf dans la pâte mais il n’a pas eu le temps de tester.

Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini
Le Célia de Monsieur Philippe Conticini

Ingrédients pour Le Célia de Monsieur Philippe Conticini

Pour la pâte

250 g de farine T 45 (mais vous pouvez prendre une farine que vous avez l’habitude d’utiliser)

8 g de fleur de sel

136 g d’eau minérale

4,5 g de levure boulangère

9 g de beurre

1/4 de fève de tonka (facultatif mais se marie très bien avec cette recette)

150 g de beurre doux

 

pour la garniture

2 cuillères à soupe de pralin (facultatif) clic

50 g de sucre

25 g de farine

150 g de chocolat noir et 100 g de chocolat au lait (ou 6 à 12 barres de chocolat)

Préparation pour Le Célia de Monsieur Philippe Conticini

barres de chocolat

Mettre au point votre mélange chocolat noir et lait en réalisant la courbe de tempérage et coulez-le dans un moule afin de réaliser des petites barres de chocolat qui serviront pour l’intérieur de votre pain au chocolat. Pour cette étape, il est possible de  faire fondre les chocolats au bain marie le plus doucement possible et le couler dans un moule recouvert de papier sulfurisé.

Il est tout à fait possible d’utiliser le chocolat en barre que l’on peut acheter en vrac à la Biocoop (ce que j’ai fait).

Pour la pâte

Dans la cuve de votre robot, (j’utilise le kitchenaid) Mettre  tous les ingrédients dans l’ordre suivant

  • La levure
  • La farine (la farine T 45 a plus de gluten donc ça marche mieux)
  • Les 9 g de beurre très mou
  • 8 g de fleur de sel (c’est un prolongateur de goût)
  • Eau minérale (mieux que l’eau du robinet pour éviter le goût du calcaire)
  • La fève de tonka râpée (qui trouve bien sa place dans cette recette) mais attention à ne pas en mettre trop car c’est puissant

Pétrir avec le  crochet  à vitesse 2 pendant 4 minutes 30 (au bout d’une minute, arrêter le robot et corner) .   Attention de ne pas trop pétrir la pâte pour qu’elle ne monte pas en température, ce qui abîmerait la levure.

Laisser reposer la pâte une petite heure au réfrigérateur et commencer le tourage.

Abaisser le beurre  (le mettre dans un sac de congélation ou l’ enfermer dans du papier sulfurisé) et le taper avec un rouleau pour l’étendre de façon à obtenir un rectangle d’environ 22 cm x 14 cm (voir photo 1) . Réserver au réfrigérateur pour qu’elle soit à même température que la pâte.

La pâte est reposée, il faut l’abaisser de façon le plus au carré possible et d’épaisseur égale. Déposer la pâte sur le plan de travail légèrement fariné, l’abaisser  de manière à avoir 14 cm de largeur et 44 cm de longueur environ).

Enchâsser le beurre (mettre le beurre dans la pâte).

  • Déposer le beurre au centre de la pâte (voir photo 2)
  • Rabattre les deux bords vers le centre du beurre (jointure au milieu du beurre)
  • Souder tous les bords ouverts où pourrait  sortir le beurre en pinçant pour bien l’emprisonner dans la pâte

Pâte

Premier tour

  • Fleurer légèrement le plan de travail
  • Tourner la pâte d’un quart de tour
  • Abaisser dans le sens vertical de la jointure centrale en commençant par appuyer sur la pâte avec le rouleau sur le bas et le haut de la pâte.
  • Appuyer avec le rouleau tout au long de la pâte en appuyant sur les bosses comme cela la pâte va partir droite, puis étaler au rouleau.
  • Faire en sorte que la pâte soit trois fois plus longue que large
  • penser à enlever l’excédent de farine avec une brosse ou un pinceau.
  • Replier le bord inférieur de la pâte au deux tiers et rabattre l’autre bord par dessus
  • Filmer et laisser reposer la pâte 45 minutes
  • Au premier tour, on n’ aura pas forcément quelque chose de régulier mais on l’aura au deuxième

Deuxième tour

  • Fleurer légèrement le plan de travail
  • Tourner la pâte de façon à avoir l’ouverture à droite
  • Appuyer avec le rouleau sur le bas et le haut de la pâte.
  • Appuyer avec le rouleau tout au long de la pâte en appuyant sur les bosses comme cela la pâte va partir droite, puis étaler au rouleau.
  • Faire en sorte que la pâte soit trois fois plus longue que large
  • penser à enlever l’excédent de farine avec une brosse ou un pinceau.
  • Replier le bord inférieur de la pâte au deux tiers et rabattre l’autre bord par dessus
  • Filmer et laisser reposer la pâte 45 minutes

Troisième tour

  • Fleurer légèrement le plan de travail
  • Tourner la pâte de façon à avoir l’ouverture à droite
  • Appuyer avec le rouleau sur le bas et le haut de la pâte.
  • Appuyer avec le rouleau tout au long de la pâte en appuyant sur les bosses comme cela la pâte va partir droite, puis étaler au rouleau.
  • Faire en sorte que la pâte soit trois fois plus longue que large
  • penser à enlever l’excédent de farine avec une brosse ou un pinceau.
  • Replier le bord inférieur de la pâte au deux tiers et rabattre l’autre bord par dessus
  • Filmer et laisser reposer la pâte 45 minutes

Quatrième et dernier tour

  • Mélanger les 50 g de sucre avec les 25 g de farine et le pralin.
  • Fleurer généreusement le plan de travail d’une partie du mélange sucre farine pralin
  • Tourner la pâte de façon à avoir l’ouverture à droite
  • Mettre un peu de mélange sucre farine pralin sur le dessus
  • Appuyer avec le rouleau sur le bas et le haut de la pâte.
  • Appuyer avec le rouleau tout au long de la pâte en appuyant sur les bosses comme cela la pâte va partir droite, puis étaler au rouleau.
  • Retourner la pâte et mettre de nouveau sur tout le dessus le mélange sucre farine
  • Abaisser la pâte à 0,4 d’épaisseur ( longueur 48 cm,  largeur 31 cm et couper 6 bandes à longueur de 8 cm environ)
  • Déposer la quantité de chocolat que vous désirez
  • Les rouler comme des pains au chocolat en faisant bien attention à mettre la clé en dessous
  • Rouler dans le sucre de nouveau  et appuyer légèrement dessus avec la paume de la main.
  • Mettre à pousser durant 2 heures à 24° selon le mode de pousse
  • Cuisson 20 à 25 minutes à 210° C (du sucre va couler un peu sur la plaque)
  • Baisser le four à 180 ° pendant cinq minutes environ

En fin de cuisson, surveiller pour que cela ne brûle pas.

 

Oh la la, ça croustille, c’est une tuerie.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez rechercher une recette par ingrédient, tapez son nom dans la zone recherche.

Et pour ne rien rater des recettes, inscrivez-vous sur le site par mail (deux mails par semaine).

N’hésitez pas à commenter, aimer, partager 🙂 merci

 

 

 

tartine poivrons confits chèvre frais

Une tartine poivrons confits chèvre frais qui peut être servie de plusieurs façons ; en apéritif sur de petites tranches de pain ou en accompagnement d’une salade verte pour un repas plus léger le soir.

3 à 5 tartines (et même plus) en fonction de la taille des tranches

tartine poivrons confits chèvre frais
tartine poivrons confits et chèvre frais

Ingrédients de la tartine poivrons confits chèvre frais

2 poivrons rouges

2 cuillères à soupe dhuile d’olive (clic)

100 g de chèvre frais

Sel, poivre

2 cuillères à soupe de persil plat ciselé

Préparation de la tartine poivrons confits chèvre frais

Préchauffer le four à 180 °.

Laver les poivrons et les couper en deux, enlever le pédoncule, les graines et les parties blanches.

Déposer les poivrons côté coupé  sur la plaque  et mettre au four pendant 40 minutes environ.

Vérifier la cuisson des poivrons et les mettre dès la sortie du four dans un plat  creux que vous allez recouvrir de son couvercle (j’ai utilisé un plat pyrex en verre), laisser reposer une quinzaine de minutes pour pouvoir les peler facilement.

Peler et couper les poivrons en lanières. (les deux poivrons rouges donneront plus ou moins 120 g de poivrons cuits pelés en fonction de leur taille).

Arroser les poivrons cuits pelés de deux cuillères à soupe d’huile d’olive.

Laisser refroidir et réserver au réfrigérateur.

Écraser le fromage de chèvre frais et y ajouter le persil plat lavé et ciselé, les lanières de poivrons coupées en brunoise.

Mélanger le tout, saler, poivrer, goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

far abricot pistache

Ce far abricot pistache est original. Le duo pistache abricot fonctionne bien, la prochaine fois que je referai cette recette,  je mettrai un peu plus de purée de pistaches que je trouve trop discrète à mon goût. Pour vous dire la vérité, ce n’est pas exactement la recette que je voulais faire, j’avais prévu d’ajouter 10 abricots secs trempés depuis la veille dans le jus d’une orange pressée en plus des abricots frais. Mes abricots secs étaient prêts, ils ont complètement  absorbé le jus d’orange mais la tête de linotte que je suis a oublié de les incorporer en même temps que les abricots frais. Je ne sais pas ce que le résultat aurait donné mais cela m’inspirait bien. J’ai beaucoup apprécié le croquant des pistaches.

far abricot pistache
far abricot et pistache
far abricot pistache
far abricot pistache

 

Pour un plat carré de 24 x 24 cm et 8 cm de hauteur (vous pouvez prendre moins haut et plus grand)

Ingrédients du far abricot pistache

240 g de farine T 65

235 g de sucre  de canne

90 cl de lait demi-écrémé

4 œufs

6 abricots frais

30 g de purée de pistaches (clic)

25 g de pistaches (clic)

Un peu de beurre pour le plat

Une pincée de sel

Préparation du far abricot pistache

Préchauffer le four à 200 degrés.

Dans le bol du robot (vous pouvez aussi le faire à la main), mettre la farine avec le sel ; ajouter les œufs cassés un par un en mélangeant  entre chaque ajout. Prendre le temps de bien mélanger le tout pour qu’il n’y ait pas de grumeaux.

Ajouter le sucre et mélanger.

Ajouter la purée de pistache et mélanger.

Ajouter le lait progressivement  ; mélanger.

Beurrer le plat en terre .

Verser la préparation dans le plat, y ajouter les abricots lavés et séchés en quartiers et les pistaches  en les répartissant.

Faire cuire pendant 5 minutes à 200 ° puis baisser le four à 170 ° et prolonger la cuisson pendant 50 minutes environ.

Éteindre le four et prolonger la cuisson 10 minutes.

soupe de fraises

Cette soupe de fraises plaira à tous ceux qui aiment les fruits rouges. Elle est très parfumée, légèrement sucrée. Je n’ai volontairement pas mis de sucre dans la chantilly car cela n’est pas utile grâce au pralin. Vous pouvez accompagner cette soupe de madeleines aux fraises et gingembre (clic) ou de tuiles aux amandes (clic).

soupe de fraises
soupe de fraises
soupe de fraises
soupe de fraises

4 personnes

Ingrédients de la soupe de fraises

540 g de fraises + 4 fraises

1 citron jaune

40 g de sucre de canne

32 feuilles de menthe

12 cl de crème fleurette (clic)

Une cuillère à soupe de pralin (clic) ou d’amandes effilées

Préparation de la soupe de fraises

Laver les fraises (en laissant les queues) sous l’eau (ne pas les faire tremper).

Retirer les queues et mixer les fraises  avec les feuilles de menthe lavées sous l’eau, le jus de citron et le sucre de canne. Il faut prendre le temps de bien mixer le tout, les feuilles de menthe ne doivent plus du tout être visibles. J’ai utilisé le super blender .

Réserver au frais pendant au minimum 3 heures.

Chantilly

Pour réussir une belle chantilly, il faut que la crème soit bien froide. Et pour être certaine de ne pas la rater, je mets le fouet du robot au congélateur une heure avant (ou plus) et des glaçons dans la cuve du robot (clic) 10 minutes avant de monter la crème (mon congélateur est trop petit pour y mettre mon robot vide).

J’enlève les glaçons et essuie la cuve pour qu’elle ne soit pas mouillée. Je verse la crème et je mets le robot en route.

Arrêter le robot quand la texture de la crème vous convient.

Montage

Verser la soupe de fraises bien froide dans des ramequins (style crème brûlée).

Juste avant de servir, déposer à l’aide d’une poche à douille la chantilly.

Décorer la chantilly avec un peu de pralin.

Déposer une fraise entière dans la soupe.

 

brunoise de fraises ananas coulis et madeleines

Cette brunoise de fraises ananas coulis et madeleines est un dessert qui sent bon l’été. Elle est parfaite pour ceux qui aiment les douceurs et font attention à leur ligne, à condition de ne pas se ruer sur les madeleines. Les gourmands pourront ajouter une boule de glace vanille sur la brunoise : je l’achète à la maison Gaillard car ils vendent la marque que j’aime, elle est  bio bien sûr et agréablement parfumée. Ils ont un choix de parfums impressionnant (clic).

Il est préférable de faire le coulis et la brunoise à l’avance pour que les fruits s’imprègnent parfaitement du goût de la menthe. Il est également conseillé de faire la pâte à madeleines la veille de la cuisson pour qu’elle ait le temps d’être suffisamment  froide : c’est le choc thermique (pâte froide+ four très chaud) qui donnera une belle bosse (ce que je n’ai pas respecté cette fois-ci ). Vous pouvez également servir cette brunoise avec des tuiles aux amandes (clic). En principe, les madeleines sont à déguster tièdes juste sorties du four. Celles-là, je les ai trouvées encore meilleures le lendemain.

brunoise de fraises ananas coulis et madeleines
brunoise fraises ananas coulis et madeleines
brunoise fraises ananas coulis fraises et madeleines
brunoise fraises ananas coulis fraises et madeleines

Deux personnes

Ingrédients de la brunoise de fraises ananas coulis et madeleines

Brunoise

10 belles fraises

200 g d’ananas frais (deux belles tranches)

6 feuilles de menthe

 

Coulis

100 g de belles fraises

10 feuilles de menthe

1 cuillère à soupe de jus de citron

2 cuillères à café de sucre de canne

Madeleines (12 madeleines)

150 g de farine T 55

140 g de sucre de canne

125 g de beurre

2 œufs numérotés 0

Une pincée de sel

100 g de brunoise

50 g de gingembre confit (6 cubes environ)

Présentation

1 à 2 petites boules de glace à la vanille par personne

2 petites feuilles de menthe

Préparation de la brunoise de fraises ananas coulis et madeleines

Brunoise

Couper l’ananas en brunoise.

Laver rapidement les fraises avec les queues rapidement sous l’eau froide (ne pas les faire tremper), retirer les queues et couper les fraises en brunoise.

Mélanger la brunoise d’ananas avec les fraises, ajouter les feuilles de menthe et mélanger.

Réserver au frais.

Coulis

Mixer les fraises, la menthe, le sucre et le jus de citron.

Réserver au frais

Madeleines

Beurrer et fariner le moule à madeleines.

Faire fondre le beurre dans une casserole.

Faire blanchir, dans le robot (ou à la main), les œufs avec le sucre et le sel.

Ajouter en trois fois la farine et le beurre.

Ajouter 100 g de la brunoise sans jus et le gingembre confit coupé en morceaux et mélanger.

Remplir les empruntes à moitié avec la préparation, déposer un peu de confit de citron au centre, et recouvrir avec le reste de la pâte.

Réserver au frais pendant au minimum 2 heures.

Enfourner à four chaud et faire cuire 6 minutes à 220°, puis 4 minutes à 200°

Ces madeleines sont délicieuses tièdes.

Montage

A l’aide d’un cercle, déposer la brunoise (en prenant soin d’enlever les feuilles de menthe)  sans jus, verser autour le coulis.

Déposer délicatement une boule de glace sur la brunoise.

Servir en accompagnement les madeleines.

 

 

 

 

cake épinards ail des ours

Ce cake épinards ail des ours est un cake qui peut se servir en apéritif ou en accompagnement d’une bonne salade verte. Si vous n’avez pas d’ail des ours, il suffit de mettre plus d’épinards. Il est à déguster tiède. Les noisettes apportent le côté croquant.

 

cake épinards ail des ours
cake épinards ail des ours
cake épinards ail des ours
cake épinards ail des ours
cake épinards ail des ours
cake épinards ail des ours
cake épinards ail des ours
cake épinards ail des ours
cake épinards ail des ours
ail des ours

Ingrédients du cake épinards ail des ours

180 g d’épinards crus (poids sans les queues et tiges centrales)

90 g d’ail des ours

180 g de farine T 65

3 œufs numérotés 0

100 g de lait demi-écrémé (ou 10 cl)

90 g d’huile d’olive d’ Italie (clic) ou 10 cl

Une cuillère à soupe d’huile d’olive pour faire cuire le poulet

100 g d’emmental râpé

110 g de Cabriol (clic) 

300 g de blanc de poulet

Une belle branche d’estragon (facultatif)

90 g de noisettes torréfiées

2 cuillères à café de curcuma

2 cuillères à café de poudre à lever sans phosphates (clic)

Sel, poivre

Préparation du cake épinards ail des ours

Préchauffer le four à 180 °

Beurrer et fariner un moule à cake de 30 cm (gamme pâtiliss le creuset).

Couper le blanc de poulet en morceaux et le faire cuire dans une poêle avec un peu d’huile d’olive et les feuilles d’estragon lavées pendant une dizaine de minutes environ.

Laver soigneusement les épinards et l’ail des ours, puis enlever les tiges et grosses nervures centrales des épinards.

Couper avec des  ciseaux les épinards, l’ail des ours et bien les égoutter.

Dans le bol du robot, mélanger les œufs avec le lait et l’huile d’olive.

Ajouter la farine, l’emmental, les épinards, l’ail des ours et mélanger.

Ajouter les noisettes, le poulet, le curcuma, le sel, le poivre, la poudre à lever et mélanger.

Couper le Cabriol en tranches et les déposer sur le cake.

Cuire à 180° à chaleur tournante pendant 60 minutes (le temps peut varier en fonction des fours).

Laisser refroidir légèrement avant de démouler.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez rechercher une recette par ingrédient, tapez son nom dans la zone recherche.

Et pour ne rien rater des recettes, inscrivez-vous sur le site par mail (deux mails par semaine).

N’hésitez pas à commenter, aimer, partager 🙂 merci

soufflé aux épinards

Le soufflé aux épinards est une bonne façon de faire aimer les épinards aux enfants. Il gonfle moins que le soufflé classique, il est donc un peu moins beau visuellement mais il est délicieux. Servir avec une bonne salade verte ou celle que vous préférez.

soufflé aux épinards
soufflé épinards
soufflé aux épinards
soufflé épinards
soufflé aux épinards
soufflé épinards

3 ramequins

Ingrédients du soufflé aux épinards

100 g d’épinards crus (poids sans les tiges et nervures)

2 gousses d’ail

Une cuillère à soupe d’huile (clic)

2 œufs numérotés 0

40 g de beurre

40 g de farine T 55

20 cl de lait demi écrémé

60 g d’emmental râpé (clic)

sel, poivre

10 à 20 graines de courge selon vos préférences

Préparation du soufflé aux épinards

Laver les épinards et enlever les tiges épaisses.

Faire chauffer l’huile dans une casserole et y faire revenir l’ail pelé et coupé en prenant soin d’enlever les germes.

Ajouter les épinards  et mélanger.

Saler et poivrer. Arrêter la cuisson quand les épinards sont cuits.

Dans une casserole, faire fondre le beurre et y ajouter la farine et faire cuire le tout en mélangeant une dizaine de minutes.

Ajouter le lait petit à petit et bien mélanger pour éviter les grumeaux.

Laisser refroidir.

Préchauffer le four à 180 °.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs et monter les blancs en neige avec une pincée de sel pas trop fermes.

Saler, poivrer.

Ajouter le fromage aux blancs d’œufs montés et mélanger délicatement.

Ajouter les jaunes et les épinards bien égouttés (ils ne doivent plus rendre d’eau quand on appuie dessus)  au mélange beurre farine lait légèrement refroidi et y ajouter les blancs d’œufs.

Beurrer les ramequins.

Répartir la préparation dans les deux ramequins.

Déposer sur le dessus les graines de courge.

Faire cuire à 180° pendant 45 minutes à chaleur fixe.

Servir immédiatement car le soufflé à tendance à vite s’effondrer.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez rechercher une recette par ingrédient, tapez son nom dans la zone recherche.

Et pour ne rien rater des recettes, inscrivez-vous sur le site par mail (deux mails par semaine).

N’hésitez pas à commenter, aimer, partager 🙂 merci

far aux pruneaux

Ce far aux pruneaux est un classique. Il est facile à réaliser et plaît en général à toute la famille.

far aux pruneaux
far aux pruneaux un jardin dans ma cuisine
far aux pruneaux
far aux pruneaux un jardin dans ma cuisine

 

Ingrédients du far aux pruneaux

240 g de farine T65

240 g de sucre  de canne

90 cl de lait

4 œufs

230 g de pruneaux

2 cuillères à soupe de rhum

Une pincée de sel

Un peu de beurre pour le plat

 

Préparation du far aux pruneaux

Préchauffer le four à 200 degrés.

Dans le bol du robot (vous pouvez aussi le faire à la main), mettre la farine avec le sel ; ajouter les œufs cassés un par un en mélangeant  entre chaque ajout. Prendre le temps de bien mélanger le tout pour qu’il n’y ait pas de grumeaux.

Ajouter le sucre et mélanger.

Ajouter le lait progressivement et le rhum ; mélanger.

Beurrer le plat en terre .

Verser la préparation dans le plat et y ajouter les pruneaux en les répartissant.

Faire cuire pendant 5 minutes à 200 ° puis baisser le four à 170 ° et prolonger la cuisson pendant 40 minutes environ.

ASTUCE : si vos pruneaux sont trop secs, vous pouvez les faire tremper la veille pour les ramollir

Le saviez-vous ?

Vous pouvez rechercher une recette par ingrédient, tapez son nom dans la zone recherche

Et pour ne rien rater des recettes, inscrivez-vous sur le site par mail (deux mails par semaine).

N’hésitez pas à aimer, commenter, partager 🙂 merci

 

salade oranges canneberges rhum

Cette salade oranges canneberges rhum est un dessert que j’apprécie particulièrement. Elle est simple, délicieuse et top pour la santé. Les canneberges peuvent être remplacés par des raisins. Le rhum est facultatif. Vous pouvez accompagner cette salade avec ces délicieuses tuiles aux amandes (clic)

Le saviez-vous ?

La canneberge (cramberry en anglais) est un arbrisseau. C’est un puissant antioxydant. Il ne faut pas la confondre avec l’airelle.

 

salade oranges canneberges rhum
salade d’oranges canneberges rhum
salade oranges canneberges rhum
c’est le printemps

 

Ingrédients de la salade oranges canneberges rhum

4 oranges

50 g de jus d’orange frais (1 petite orange)

25 g de canneberges (en provenance de la biocoop achetées en vrac)

2 cuillères à soupe de rhum (facultatif)

Préparation de la salade oranges canneberges rhum

La veille

Faire tremper les canneberges dans le rhum et le jus d’orange.

Le jour-même

Éplucher les oranges et retirer toute la peau blanche.

Couper les oranges en rondelles et les disposer dans un plat de présentation (assiette, verrine, coupe).

Verser le mélange jus d’orange, canneberges, rhum sur les oranges.

Laisser reposer au minimum une heure.

salade oranges canneberges rhum
c’est le printemps